fbpx

La Catégorisation des Arts : Les connaissez-vous ?

Comment décrire l’art et pourquoi le catégoriser ? On l’attribue à différents types de productions humaines destinées à susciter de l’émotion auprès de ceux ou celles qui les admirent ou les contemplent. À ce titre, il devient évident qu’une catégorisation cherche à dissocier la création “artistique” des gestes purement utilitaires. Pas une mince affaire quand on réalise que plusieurs productions dites “artistiques”, génèrent également une forme de service (écrit, jardinage, cuisine, architecture, jeux vidéos). La catégorisation de l’art est donc compliquée tant le concept reste dynamique et a tendance à se rebeller dès que l’on exige qu’il soit exact.

L’histoire humaine regorge d’ailleurs de querelles sur le sujet (On peut citer la querelle des Anciens et des Modernes en littérature par exemple). Si les Anciens Grecs ont commencé à l’attribuer principalement aux activités des muses, pendant une bonne partie du Moyen Âge, on ne dissociait guère les arts de la science. Cette perception a même persisté durant la Renaissance où l’art représentait tout d’abord un métier. En effet, il fallait que l’activité corresponde à un ensemble de gestes maitrisés, s’apparentant soit à la science théorique ou à une pratique spontanée.

Une réelle tentative n’aura commencé qu’à partir du XVIIIe siècle. Kant insistait particulièrement sur 3 catégories :

  • Image (sculpture, peinture et l’architecture),
  • Arts de la parole (éloquence et la poésie)
  • L’art du beau jeu des sensations (musique et art des couleurs).

Au XIXe siècle, Hegel étirait cette liste à 5 catégories:

  • l’architecture ;
  • la sculpture ;
  • la peinture ;
  • la musique ;
  • la poésie.

L’arrivée du XXe siècle a ajouté cinq autres catégories pour atteindre un total de dix arts sans pouvoir toutefois agréer sur un 11e art. Tour de table donc sur ces 10 arts qui nous sont proposés au XXIe siècle. Les connaissez-vous ?

1er art : l’architecture

 

L’architecture est l’art de bâtir un édifice en respectant des concepts d’ordre esthétique et des paramètres spécifiques de construction. En outre,  il doit considérer la réalité scientifique et l’environnement social. Il faut tenir en compte l’utilité de l’œuvre (Commerce, Gouvernementale, religieuse). C’est ainsi qu’un immeuble peut devenir l’expression culturelle d’un territoire.

2e art : la sculpture

Cet art désigne la création par modelage et/ou soudure de formes volumineuses et ce, en différents reliefs. Le mot “sculpture” provient du latin  “sculpere” signifiant “taille’ ou “retirer des morceaux à une pierre”, soulignant la pratique du modelage de pierre qui fut très populaire durant l’ère romaine.

3e art : les arts visuels

Les arts visuels regroupent différentes productions telles que le dessin et la peinture. L’idée centrale étant d’émouvoir à travers la vue. Nous comptons aussi l’art plastique conventionnel et occasionnellement, l’art de la photographie. Cette catégorie comporte une grande variété de styles. Le marché des tableaux est d’ailleurs en plein essor depuis plusieurs années.

4e art : la musique

La musique, est techniquement la composition d’une séquence de sons et de silences. Elle génère du rythme, est constituée de nuances, de timbres et de fréquences que nombreux associent à de la poésie.

5e art : la littérature

La littérature désigne tout simplement l’expression du langage. Comme tout art, elle inclut une certaine maîtrise dans  la mise en forme de la communication verbale pour la livraison d’informations. Elle a depuis longtemps dépassé le cadre utilitaire. Cet art existe sous formes de poésie, de contes ou de romans.

6e art : L’art de la scène

Les arts de la scène, ou le spectacle vivant, correspond à une pratique artistique particulière où un individu ou groupe d’individus, exercent devant une audience, qui souhaite les voir ou écouter. L’art de la scène regroupe la danse, le théâtre, le cirque, les arts de la rue, les spectacles de marionnette ainsi que l’opéra par exemple.

7e art : le cinéma

Le cinéma comprend tout art du spectacle se déroulant sous la forme d’un film. Il peut s’agir d’une histoire fictive, d’un documentaire, distribué à travers un média, enregistré et diffusé. Le fait que la production soit enregistrée, est ce qui le sépare du spectacle vivant (qui peut également être enregistré).

8e art : les arts médiatiques

Cela concernent principalement la télévision, la radio et d’autres médias audiovisuels. Avec les récentes innovations technologiques on a notamment pu voir l’émergence de nouvelles plateformes. On parle de nos jours d’art numérique.

9e art : la bande dessinée

La bande dessinée est un type d’art qui fait usage d’images fixes présentées sur du papier. Tout l’ensemble est habituellement articulé à travers du texte. Cet art a été popularisé au début du XXe siècle aux Etats-Unis sous le terme ‘comics’. Nous avons notamment pu voir l’apparition de bandes dessinées de super-héros à partir des années 30. Au japon, le produit est connu sous le terme de “manga” après la Deuxième Guerre mondiale.

10e art : le jeu vidéo

L’art interactif est de plus en plus reconnu comme un genre artistique à part entière. Si beaucoup  d’instances culturelles, dont le musée de l’art moderne de New York et le Ministère de la culture française, le reconnaissent comme tel, ce statut ne fait pas l’unanimité aujourd’hui.

11ème Art ?

À ce jour, il n’y a pas de consensus sur le choix d’un 11e art.  Néanmoins, nous comptons sur plusieurs productions ludiques revendiquant ce statut. Parmi les activités envisagées, il faut inclure : l’art culinaire, le jardinage, la parfumerie, le modélisme, le graphisme, l’humour ou encore l’origami parmi tant d’autres.

 

 

Comments

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *